Aie ! ça pique !

Entre deux sessions de cartonnage et de préparatifs pour le mariage, je trouve parfois le temps de jeter un œil sur les offres d'emploi... (oui oui.. Parfois!)

Et puis, un jour tout à fait par hasard, je tombe sur THE offre (vous savez celle dont vous n'osiez même pas rêvé !), celle qui pourrait m'assurer non seulement un revenu stable et une situation sereine mais surtout un épanouissement professionnel exceptionnel...

Tomber sur ce type d'offre n'arrive qu'une ou deux fois par an tout au plus. Alors décrocher un tel poste est absolument inaccessible... (Mais c'est aussi ça le chômage, se permettre de rêver ! et surtout d'espérer)

Bref, lorsqu'on tombe dessus, on postule avec la plus grande minutie et on prie pour avoir l'immense privilège de décrocher un entretien (au moins!!! Vous remarquerez comme l'ambition d'un chômeur est excessif, n'est-ce pas?!).

Et on attend, on attend... on hésite à relancer la société, on hésite encore, on se lance puis on attend... on cherche un max d'infos sur la boite pour être prêt dans l'éventualité d'un appel de l'employeur ! Bref, on est un bon petit chômeur :)

Puis, tout notre espoir (si léger soit-il) est exterminé de façon nette et toujours aussi floue avec un refus (et c'est déjà une chance, car le plus souvent on ne recevra jamais de réponse du tout).

Aie! ça pique ....

Et puis on recommence.

Retour à l'accueil